Que faire et voir à Izamal au Yucatan

0

Visiter la ville jaune d’Izamal, au Mexique

Visiter Izamal (Mexique), une des plus belles destinations à voir au Yucatan, c’est découvrir une charmante petite ville coloniale aux édifices jaunes qui lui donne une personnalité unique.

Située sur la route entre Valladolid, Chichen Itza et Mérida, elle s’intègre sans problème dans un circuit au Mexique et se visite facilement en une demi-journée ou en une journée.  

Avec ses rues coloniales qui offrent un magnifique décor pour se promener et prendre des photos, ses pyramides préhispaniques d’accès gratuit et ses quartiers traditionnels, c’est une petite ville qui a beaucoup à offrir!

Voici mon guide ultime d’Izamal avec tous les lieux d’intérêt incontournable et activités à faire, ainsi que les meilleurs hôtels où loger.

J’ai également inclus plusieurs activités hors des sentiers battus à faire dans les environs, dont on parle très peu.

Alors, que faire et voir à Izamal?

Avant de parler des lieux à visiter, on commence ce guide d’Izamal avec un petit topo historique, histoire de vous mettre dans le bain. Si vous souhaitez passer directement aux choses à faire à Izamal, cliquez ici!

Izamal: un peu d’histoire

Izamal signifie “rosée qui descend du ciel” et viendrait d’un prêtre maya nommé Itzamna ou Zamna.

Elle fut pendant longtemps un lieu de pèlerinage pour les mayas et une importante cité du 9e au 11e siècle.

Izamal est aussi une des plus anciennes villes de la région.

En effet, la cité fut fondée au 6e siècle par les Chanes – plus tard appelés les Itza, qui ont aussi fondé Chichen Itza-, mais les premières présences remontent au 8e siècle avant JC!

À cause de son importance religieuse, ici furent construites 7 pyramides, dont certaines sont encore visibles aujourd’hui.

Elle fut en partie abandonnée vers le 12e siècle et lorsque les Espagnols arrivèrent, les lieux étaient pratiquement inhabités.

Pourquoi Izamal est jaune?

On dit toujours qu’Izamal a été peinte en jaune pour la visite du Pape Jean-Paul II en 1993, en faisant référence aux couleurs du Vatican.

Mais on parle rarement des autres versions qui circulent:

Pour trouver une solution aux épidémies de moustiques, les habitants auraient peint les murs en jaune afin de les faire fuir avec la réflexion de la lumière et en enduisant les bases à la chaux.

En voyant que la technique fonctionnait pour le couvent et le palais municipal, elle s’est étendue peu à peu sur les autres bâtiments.

Selon une autre version, le jaune fait simplement référence au maïs qui était considéré comme sacré pour les mayas.

Et finalement, une autre version mentionne qu’en 1850, lorsque le commerce du henequen était en déclin, Izamal aurait voulu s’uniformiser afin de dynamiser la ville.

Le plus probable, c’est qu’il y a eu plusieurs raisons et surtout plusieurs étapes de peinture, mais c’est en 2002 que le gouvernement a décidé que les couleurs officielles d’Izamal seraient désormais le jaune et le blanc.

izamal jaune
Les façades jaunes, caractéristiques d’Izamal

Que faire et voir à Izamal

1. Se promener dans les rues d’Izamal

Une activité à faire absolument à Izamal est de simplement explorer la ville à pied. Avec ses jolies rues jaunes et bâtiments coloniaux, on peut faire de très jolies photos!

Les jolis endroits à voir à Izamal:

-Le parc Itzamna qui est la place principale, avec les lettres colorées IZAMAL: un bon spot photo!

-Le parc 5 de Mayo pour goûter aux elotes et marquesitas. Prenez une pause au charmant café Hun Pic Tok et faites un tour à la boutique d’artisanat Hecho a Mano de lhôtel San Miguel Arcangel. Si l’artisanat vous intéresse, une autre option pour l’artisanat est Raices Mayas (calle 30 coin 29).

-Le Palacio Municipal, situé juste en face du parc 5 de Mayo, pour prendre des photos depuis son 2e étage

Le quartier de San Ildefonso (16e s.) avec sa jolie chapelle

-Le quartier de Los Remedios, un des quartier les plus traditionnels avec sa Capilla los Remedios face à une charmante petite place

-Le quartier El Gallito avec le Parque de los Parque de los Cañones et la Capilla de la Santa Cruz

izamal-rues
Dans les rues jaunes d’Izamal. Photo Gina Collecchia

2. Convento San Antonio de Padua

Construit au 16e siècle sur les restes du Popol Chac (ou Pap Hol Chac) – le principal temple maya d’Izamal- le couvent d’Izamal fut à ses débuts un important centre intellectuel.

En effet, il accueillait à la fois un séminaire, une école pour les Mayas et un centre d’enseignement de la langue maya pour les franciscains.

Le couvent de Saint Antoine de Padoue est aujourd’hui le symbole de la ville, et un attrait à voir absolument à Izamal.

Avec ses 75 arches qui l’entourent, son atrium de 7 806 m² est le 2e plus grand au monde après la Place Saint-Pierre du Vatican!

À l’intérieur on trouve plusieurs chapelles et deux cloîtres, ainsi qu’un petit musée dédié à la visite du Pape Jean Paul II qui a tenu un grand rassemblement dans le couvent en 1993.

Du jeudi au samedi à 20h se tient un spectacle de mapping vidéo. Il présente l’histoire de la ville à travers des projections sur 5 lieux d’Izamal, au départ du Parque de los Cañones. 

  •  Entrée gratuite, musée 10$mxn
  •  Ouvert de 6h à 20h
  •  Spectacle de son et lumière à 20h, 100$mxn
izamal
Le Couvent Saint Antoine de Padoue à Izamal

3. Obtenir la meilleure vue sur Izamal

Avec ses 34m de hauteur, la pyramide de Kinich Kakmó est la plus grande pyramide d’Izamal et une des plus hautes pyramides du Yucatan!

En effet, elle dépasse même la fameuse pyramide de Kukulcan de Chichen Itza.

On peut monter gratuitement sur son sommet pour obtenir une vue imprenable dans la ville!

Kinich Kakmo ou Kinich Kak Moo signifie « perroquet de feu au visage solaire ».

On raconte que la pyramide était dédiée à la défesse du soleil qui descendait tous les jours du ciel en plein soleil du midi sous la forme d’un perroquet pour ramener ses offrandes.

Ce qui est certain, c’est que je recommande de faire cette activité incontournable d’Izamal tôt le matin ou tard en après-midi parce que le soleil peut être très fort!

  • Entrée par la Calle 27, entre Calle 28 et 26-B (au nord de la place principale)
  • Accessible de 8h à 17h
kinich-kakmo-izamal
La pyramide de Kinich Kakmo à Izamal.

4. Explorer les pyramides gratuites

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a plusieurs autres pyramides dans la ville!

Même si elles ne sont pas aussi grandes que Kinich Kakmo, elles sont à faire à Izamal.

En plus elles sont gratuites, ce serait dommage de ne pas en profiter!

Pyramide d’Iztamatul: c’est la 2e plus importante pyramide d’Izamal, dédiée au dieu Zamna. Depuis son sommet (22m), on peut voir Kinich Kakmo et le couvent. Coin Calle 26 et Calle 31

Kabul: il n’en reste pas grand chose du temple, mais on estime qu’elle devait mesurer 9m de hauteur. Grâce à un dessin Frederick Catherwood (1843) on sait qu’elle était ornée d’un énorme masque en stuc, aujourd’hui disparu. Calle 31, entre 30 et 32

Habuk: c’est une petite pyramide qui maya de 4m de hauteur et 90m de long qui remonte au 3e siècle avec quelques constructions. Au sommet se trouve une place avec des restes d’édifices du 11e siècle. Calle 28, entre 35 et 37

El Conejo ou Tuul: c’est un des plus petits sites, mais on y a retrouvé beaucoup d’artefacts (textiles, vaisselle en céramique, pointes de flèche, etc). Calle 22, entre 31 et 33.

Chaltun-Ha: son accès au public est tout récent (2019). Le site avait des fonctions administratives et remonte au 10-13e s. Calle 38, entre 43 et 45.

Il faut savoir qu’il y a plusieurs structures à Izamal qui ne sont pas encore ouvertes au public et autour de 170 sites archéologiques à fouiller!

Mon conseil
Les structures ne sont pas toutes en bon état. Je recommande de prioriser Kinich Kakmó et Iztamatul. Et Chaltun-Ha si vous avez un peu de temps!

5. Le musée d’artisanat

C’est un centre culturel qui accueille un musée d’artisanat situé dans une maison du 16e siècle.

On y trouve 11 salles qui présentent des œuvres des meilleurs artisans locaux à base de métal, graines, bois, fibre végétale (comme le henequen, très important pour la région!) et d’argile.

Il y a aussi une exposition sur les haciendas des environs avec plusieurs photos d’époque.

Le musée a été créé afin d’aider les artisans à promouvoir et vendre leur travail.

Sur place, on trouve une boutique où il est possible d’acheter différentes œuvres provenant de 12 communautés locales.

J’ai trouvé que les prix étaient un peu plus élevés qu’ailleurs, mais c’est du commerce équitable et les ventes aident directement les familles, donc ça vaut la peine!

  • Entrée 25$mxn, versée à l’association des artisans d’Izamal
  • Ouvert de mardi à dimanche 10h à 20h
  • Centro cultural y artesanal: Calle 31 No. 201, Izamal

6. Goûter à la gastronomie d’Izamal

La cuisine du Yucatan est issue de la fusion d’ingrédients préhispaniques mayas avec ceux importés par les Espagnols durant la colonie.

Elle est aujourd’hui considérée comme unique au Mexique, même si -comme partout en Mésoamérique-, pratiquement tout est fait à base de maïs!

En plus des traditionnels cochinita pibil, papadzules, joroches, poc chuc, relleno negro ou salbutes, il y a un plat qui se démarque à Izamal: frijol con puerco.

C’est un plat à base de porc et de haricot, avec oignons, tomates, ail, piment habanero, coriandre et epazote.

Je recommande d’aller au Marché Municipal, et plus précisément à Loncheria La Conchita pour goûter à la recette familiale de Doña Amada.

C’est aussi l’occasion de découvrir la vie locale d’Izamal et d’admirer les vêtements typiques portés par les femmes!

Pour de jolies et bonnes adresses, vous pouvez aussi essayer les restaurants Zamna Izamal (Calle 31, #336, Parque de Los Cañones) et Kinich (Calle 27,# 299).

restaurant-kinich-izamal
Photo: page facebook du restaurant Kinich

7. Visiter un atelier de hamac

En voyage, j’essaie de trouver des petits ateliers d’artisans lorsque c’est possible.

C’est l’occasion d’encourager l’économie locale, tout en rencontrant des gens passionnés et en rapportant un souvenir de qualité.

On m’avait justement recommandé de passer par l’atelier d’Agustin Kanatun lors de ma visite d’Izamal.

Depuis plus de 20 ans, il fabrique des hamacs en nylon, crochet et en coton, qui sont aujourd’hui reconnus pour leur qualité et leurs détails.

Lors de mon passage, il était justement en plein tissage et il m’a très gentiment expliqué tout le processus.

Si vous avez un peu de temps, je vous encourage vraiment à y faire un tour!

  • Adresse : Calle 19 #268, Izamal

hamac-izamal

8. Faire de l’écotourisme à Oxwatz

Voici un projet communautaire et hors des sentiers battus qui vaut la peine d’être encouragé!

Le parc naturel d’Oxwatz est une réserve écologique de 500 hectares gérée par 56 membres de la communauté maya des environs.

Plusieurs tours sont proposés avec des guides certifiés: un tour de 8h (min 4 personnes, départ dès 7h) et un tour de 24h avec 1 nuit en camping dans la jungle (départ dès 15h).

Il y a plusieurs activités à faire sur place :

-Tour en kayak au cénote Oxwatz

-Randonnée jusqu’à la zone archéologique Xbaatun

-Vélo jusqu’au cénote Kukula pour faire du snorkeling

-Mirador Tzatz Op

-Visite des aguadas Kanab et Xbatun (sorte de petit cénote avec une eau peu profonde)

-Observation des oiseaux endémiques

Mon conseil
Je recommande fortement de réserver d’avance en écrivant à oxwatz@hotmail.com ou en téléphonant: 9911 00 93 58, 9911 07 20 06 

  • Les prix des tours varient de 150$ à 350$ et durent entre 6h et 8h
  • Non recommandé pour les enfants de moins de 10 ans et les personnes du 3e âge
  • Se rendre à Oxwatz: il faut aller au bureau de la coopérative à Tekal de Venegas (Calle 13, entre la Calle 20 et 23) à  15 min d’Izamal. En taxi depuis le Parque Zamna (moins de 10$mxn).
parc-oxwatz-yucatan
Le cénote du parc Oxwatz

9. Nager dans un cénote

Un ami m’avait recommandé le cénote Lakin-Ha, mais une fois sur place, on m’a dit qu’il n’était malheureusement plus accessible pour l’instant.

Alors mon plan b a été de visiter le cénote Chihuan dans le village de Holca, à seulement 30 min d’Izamal. Une belle surprise!

Ce cénote a longue histoire: à l’époque préhispanique, il servit de refuge durant les affrontements entre les Cocomes et Chichen Itza.

Durant la guerre de l’indépendance il fut occupé par des indigènes qui fuyaient l’oppression coloniale.

Finalement, durant la révolution et la Guerre des Castes, il servit de refuge aux habitants de Holca.

Aujourd’hui, ce cénote chargé d’histoire se trouve sur une propriété privée, mais est ouvert au public.

C’est un très joli cénote qui se trouve dans une grotte, les lieux sont bien entretenus, on peut faire du snorkeling et de la plongée.

J’ai beaucoup aimé que le plafond de la grotte soit assez bas car il donne un côté intime aux lieux.

Et le comble du bonheur, c’est qu’aucun groupe n’arrive ici et il y a très peu de promotion, donc c’est assez tranquille!

  • Entrée 60$mxn
  • Se rendre au cénote Chihuan: il se trouve à Holca, entre Izamal (30min) et Chichen Itza sur la 180. En transport collectif prendre un colectivo qui parcourt la 180, le cénote ne se trouve qu’à 200m de l’autoroute.
Mon conseil
Il y a énormément de cénotes à voir dans la région, que ce soit du côté de Mérida ou de Valladolid. Je recommande de lire mon article sur les 21 meilleurs cénotes de Valladolid
cenote-chihuan
Le cénote Chihuan

10. Explorer les villages autour d’Izamal

Vous avez un peu de temps? Pourquoi ne pas en profiter pour visiter quelques villages typiques du Yucatan proche d’Izamal!

À visiter autour d’Izamal :

-Tekanto (13km): le temple et couvent de San Agustin du 16e siècle, la Capilla de San Roman, les haciendas de Sonlatah et Mucuyché, le site archéologique de Chumula

-Teya (17,5km) : paroisse de San Barnabé

-Sudzal (8km): Templo de la Asuncion du 16e siècle, les ruines d’Acun, Santa Catalina et Tocbatz. À 3km au sud se trouve l’hacienda San Antonio Chalante.

-Kantunil (19km): Templo de la Candelaria du 17e siècle, site archéologique Coloba

11. Le cimetière de Hoctun

J’ai toujours eu une fascination pour les cimetières. Pas forcément d’un point de vue mystique, mais plutôt car ils reflètent la culture locale.

Justement, les cimetières mexicains sont hauts en couleurs et le cimetière de Hoctun à 20 min d’Izamal en est un bel exemple.

On dit que c’est le cimetière le plus décoré de toute la Péninsule du Yucatan!

Ici, depuis 1866, on peint des fleurs, anges et différentes images religieuses sur les tombes et mausolées.

Il y a même des représentations d’édifices comme Chichen Itza et la Torre Latinoamericana de la ville de Mexico.

Si vous avez un peu de chance, vous croiserez Don Anacleto. Il a été fossoyeur de ce cimetière durant 50 ans et du haut de ses 90 ans, il se dédie maintenant à peindre les tombes.

Mon conseil
Les visiteurs de l’extérieur sont les bienvenus, mais bien sûr je vous encourage à toujours être respectueux dans les lieux de recueillement. 

  • Se rendre à Hoctun: à 20 min d’Izamal en direction de Mérida en empruntant la YUC 11. De Mérida 65km, il est possible de prendre un bus ou un colectivo depuis la Calle 67 (25$mxn, environ 1h).
cimetiere-hoctun
Don Anacleto, au cimetière de Hoctun. Photo: Obscura

Où dormir à Izamal

  • Hotel San Miguel Arcangel: non seulement c’est le meilleur hôtel pas cher d’Izamal, mais il est parfaitement situé face au Parc 5 de Mayo! J’ai adoré son patio vert et sa déco de style colonial. Petit déjeuner inclus, à partir de seulement 25€ la nuit!
  • Izamal Plaza: pour plus de confort, il offre un excellent rapport qualité-prix. Il est très bien situé au coin du Parc Izamna avec une jolie terrasse sur le toit qui permet de voir la pyramide Kinich Kakmo, une piscine et de grandes chambres. À partir de seulement 36€ la nuit!
  • Hacienda Sacnite: c’est une hacienda qui a conservé son caractère rural authentique tout en offrant un côté intime, chic et romantique. Avec de grands jardins, beaucoup de plantes et palmiers, une belle piscine. C’est un des plus charmants hôtels du Yucatan! À partir de 102 € la nuit. 

Combien de temps pour visiter Izamal?

On peut facilement visiter Izamal en une demie-journée ou en une journée. Voici mes suggestions d’itinéraire:

Visiter Izamal en une demi-journée

  • Commencez par la visite du couvent Saint Antoine de Padoue
  • Faites un tour au parc Itzamna et au parc 5 de Mayo. Profitez-en pour prendre des photos des lettres colorées t du d’Izamal e2e étage du Palacio Municipal!
  • Poursuivez vers la pyramide Itzamatul, puis Kinich Kakmo
  • Pour le déjeuner, le restaurant Kinich est proche de Kinich Kakmo. Sinon, revenez vers la place principale pour aller au Marché municipal.

Visiter Izamal en 1 jour

Si vous avez une journée à Izamal, vous pouvez suivre sensiblement le même trajet, en visitant le musée d’artisanat face au parc 5 de Mayo (et profiter de l’air climatisé!)

Explorer aussi les coins traditionnels d’Izamal:

La Capilla de los Remedios avec sa jolie place, le Parque de los Cañones, la Capilla de San Ildefonso et l’atelier de hamac qui n’est pas loin.

Et bien sûr, voir la pyramide Chaltun-Ha qui est un peu plus au sud

Comment se rendre à Izamal

Depuis Valladolid

  • En voiture prendre la 180D en direction Kantunil, puis la 53 jusqu’à Izamal (1h26). Ou par la 180 sans péages (surnommée « la libre »), il faut compter 20 min de plus.
  • En bus avec Autobuses del Centro à prendre au coin de Calle 37, proche de Calle 54 (2h, 80$mxn).

Depuis Mérida

  • En voiture prendre la 180E direction Valladolid, puis à Hoctun prendre la 11 (50 min)
  • En bus, il y a des sorties chaque heure du terminal sur la Calle 67, entre Calle 50 et 52 (aller 35$mxn, 1h). Il y a aussi des vans sur la Calle 65, entre la 52 et la 54, 40$mxn
  • Il est aussi possible de prendre une excursion à la journée pour visiter Izamal depuis Mérida.

Je recommande tour idéal pour les voyageurs actifs, qui inclut la visite guidée des incontournables d’Izamal (Kinich Kakmo et le couvent) ainsi que :

  • Une balade à vélo de 4km jusqu’au magnifique cénote Xooch
  • Du temps libre pour se baigner (gilets de sauvetage inclus)
  • Le déjeuner dans une maison locale

Vous pouvez réserver l’excursion en cliquant ici:

Envie de louer une voiture au Mexique?

Beaucoup de voyageurs décident de visiter le Yucatan en voiture de location. Et effectivement les avantages sont nombreux! Liberté, rapidité, flexibilité des itinéraires et horaires…

Ceci étant dit, comme tout budget à considérer, il est essentiel de bien comparer les différentes options pour trouver la meilleure voiture au  plus bas prix.

C’est pourquoi je vous recommande de passer par Rentalcars.com:

  • Le site présente un comparatif clair des différents prix des agences: une façon facile et rapide de trouver le meilleur tarif!
  • L’annulation est souvent proposée de façon gratuite: très pratique si on change d’avis
  • Rentalcars offre une assurance complète à moindre prix que les compagnies de location: c’est donc une économie instantanée sans effort

Cliquez sur le bouton vert pour trouver votre auto au meilleur prix:

Trouver une place de stationnement à Izamal

Il est assez facile de se garer à Izamal, autour de la place principale et dans les petites rues, mais la police surveille donc vérifiez bien les interdictions.

Si vous logez dans un hôtel, bien sûr le mieux est de leur poser directement la question pour trouver un bon spot!

Mes conseils pour visiter Izamal

Attention aux coups de chaleur

Comme partout au Yucatan, il fait chaud en pleine journée à Izamal!

Le soleil est fort et il n’y a pas beaucoup de zones d’ombres donc je conseille autant que possible d’éviter de se promener à l’extérieur entre 12 et 3h.

Il est en tout cas impératif d’avoir une bonne crème solaire, un chapeau (ou une casquette), des lunettes de soleil et suffisamment d’eau.

Combiner les visites

Si vous n’avez pas beaucoup de temps et cherchez la façon d’intégrer Izamal dans votre circuit au Yucatan sans y accorder une journée entière, il y a plusieurs possibilités:

  • Izamal et Valladolid en 1 journée
  • Izamal et Mérida en 1 journée (selon moi, ce n’est pas idéal car Mérida est plus grande que Valladolid, mais c’est une possibilité!)
  • Izamal et Chichen Itza (à inclure sur le chemin entre Valladolid et Mérida)

Quand aller à Izamal?

Le meilleur moment pour visiter Izamal est de novembre à mars. 

La température est plus fraîche (il peut faire très chaud et humide l’été au Yucatan!), mais c’est aussi la haute saison touristique.

D’un autre côté, Izamal est très loin d’être un grand centre touristique comme Cancun ou Playa del Carmen, donc on n’est jamais vraiment envahi par les touristes.

Est-ce qu’Izamal est sécuritaire?

Le Yucatan est un des États les plus sécuritaires du Mexique.

Izamal est une petite ville tranquille et où l’on peut se déplacer à pied sans problème.

En plus, les habitants d’Izamal, les “izamaleños”, sont très sympathiques!

La carte pratique d’Izamal

Guides de Voyage Mexique

Vous partez au Mexique? À lire également

Les meilleurs circuits au Mexique: Notre sélection pour un voyage de rêve sans se ruiner

Tous nos articles sur le Mexique sont ici: Retrouvez tous nos guides sur le Mexique!

Vous utilisez Pinterest? Voici l’image à pinner!

izamal mexique

Vanessa

J’ai créé ce blog afin de vous offrir toute l’information nécessaire pour organiser votre prochain voyage au Mexique, peu importe votre budget. Je vous partage des itinéraires pratiques, mes meilleurs conseils et bons plans, ainsi que des recommandations pour les transports, hôtels et restaurants. Et j’espère vous faire également découvrir de superbes destinations dont on ne parle jamais!

Laisser un commentaire